Le centre est désormais indépendant


image_pdfimage_print


Jean Taïeb : « Le centre Feuerstein est désormais indépendant »

En 2014, Jean Taieb a transformé une épreuve personnelle en un espoir collectif en ouvrant le centre « Aide-moi à apprendre ».
Grâce à la méthode de remédiation cognitive du professeur Feuerstein, les enfants souffrant de pathologies d’apprentissage
plus ou moins sévères et les adultes accidentés sont pris en charge avec des résultats étonnants.

ActuJ: Quel événement a initié la création de ce centre ?
Jean Taieb : Mon fils avait besoin de médiation cognitive. Alors que j’étais en Israël, j’ai découvert les excellents résultats de la méthode Feuerstein. Deux ans après, alors que j’étais de retour en France, le fils du professeur Feuerstein m’a sollicité pour ouvrir un centre à Paris. Depuis, cette école a ouvert et formé des professeurs. Aujourd’hui, nous sommes indépendants. 

A.J.: Quelle est la spécificité de la méthode Feuerstein ?
J.T : Elle développe l’intelligence de l’enfant à partir d’outils pédagogiques sous forme de jeux, dans le cadre de stages.
C’est du sur-mesure, tout dépend de l’enfant. Quant aux âges, cela varie de 3 à 33 ans.

A.J.: Le centre vient de déménager. Qu’attendez-vous de vos nouveaux locaux ?
J.T : Ils sont impeccables, parfaitement adaptés aux besoins de l’enfant, avec un jardin et un accès rez-de-chaussée.
Ce déménagement signifie aussi la fin d’un bail précaire et une totale autonomie.

A.J.: De quoi êtes-vous le plus fier ?
J.T : Du nombre d’enfants passés par le centre. Les familles ont trouvé une méthode et un réel savoir-faire pour le développement de l’enfant.

« Une aventure magnifique »

A.J.: L’absence d’agrément du centre est-elle une difficulté ?
J.T : En réalité, nous n’avons rien fait pour l’obtenir. Et c’est mieux ainsi car cela priverait certains, qui seraient hors  cadre, d’accéder au centre !
Nous recevons tous les profils. Nous disposons de nombreux soutiens, de dons privés et sommes totalement autonomes. 

A.J.: Quels sont vos projets ?
J.T. : Continuer ! L’aventure est déjà magnifique.  Le centre est unique en France, personne ne dispense cette méthode dans le cadre de la formation des professeurs ni ne dispose de notre expérience quant au suivi des enfants et de l’application de la méthode. Il faut plus de lieux semblables.
Grâce à notre existence, ceux qui ont des enfants peuvent nous contacter, inutile d’aller en Suisse ou en Israël ! 

 

Véronique Ghidalia 
Journaliste